Tous nos remerciements vont à Mike A. Johnson, biologiste retraité, Game and Fish Department du Dakota du Nord, pour avoir recueilli l’information présentée dans cette chronologie, créée à partir de son exposé de 2013 intitulé Significant milestones in understanding and managing superabundant midcontinent light geese.

Chronologie

2018

Lignes directrices de la gestion de la Petite Oie des neiges du Centre du continent

Lignes directrices de la gestion de la Petite Oie des neiges du Centre du continent

En 2018, le Conseil de la voie migratoire du Centre a préparé et approuvé le document Management Guidelines for Midcontinent Lesser Snow Geese in the Central Flyway. Ces lignes directrices reposent sur les estimations de Lincoln comme principal indice de population pour le suivi et la gestion de cette population. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Plan de gestion de la Petite Oie des neiges du Centre du continent pour la voie migratoire du Mississippi

Plan de gestion de la Petite Oie des neiges du Centre du continent pour la voie migratoire du Mississippi

En 2018, le Conseil de la voie migratoire du Mississippi a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for Midcontinent Lesser Snow Geese in the Mississippi Flyway. Ce plan est fondé sur les estimations de Lincoln comme principal indice de population pour le suivi et la gestion de cette population. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Réponse du U.S. Fish and Wildlife Service à la requête du Conseil de la voie migratoire du Pacifique concernant des dispositions réglementaires de l’Ordonnance de conservation

Réponse du U.S. Fish and Wildlife Service à la requête du Conseil de la voie migratoire du Pacifique concernant des dispositions réglementaires de l’Ordonnance de conservation

En 2018, l’U.S. Fish and Wildlife Service a répondu à la demande formulée en 2016 par le Conseil de la voie migratoire du Pacifique au sujet de l’adoption de dispositions réglementaires concernant une Ordonnance de conservation. L’U.S.FWS a appuyé l’augmentation des limites de prises au cours de la saison régulière et l’utilisation d’autres outils de gestion actuels pour atténuer les préoccupations relatives aux dommages et a fourni quelques suggestions concernant la synthèse et l’acquisition des données et les approches possibles pour modifier la réglementation dans le cadre du processus de la National Environmental Policy Act (NEPA).

14e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

14e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

Lors de la 14e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique, qui ont eu lieu en mars 2018, un atelier a été tenu pour discuter de l’avenir des mesures spéciales de conservation et de la réglementation de l’Ordonnance de conservation.

2016

Instauration des mesures spéciales de conservation au Yukon

Au Canada, des mesures spéciales de conservation ont été instaurées dans le territoire du Yukon en 2016.

Requête du Conseil de la voie migratoire du Pacifique au sujet de l’adoption d’éventuelles dispositions réglementaires concernant l’Ordonnance de conservation

Requête du Conseil de la voie migratoire du Pacifique au sujet de l’adoption d’éventuelles dispositions réglementaires concernant l’Ordonnance de conservation

En 2016, le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a envoyé une lettre à l’U.S.FWS  pour demander la révision de la National Environmental Policy Act (NEPA) afin de permettre une Ordonnance de conservation pour les oies blanches dans la voie migratoire du Pacifique. Les tailles des populations de Petites Oies des neiges et d’Oies de Ross dans l’ouest de l’Arctique et sur l’île Wrangel étaient bien au-dessus des objectifs de gestion, et des études indiquaient des taux de croissance très élevés dans le nord de l’Alaska (>20  %/année), sur l’île Wrangel (>10  %/année) et dans l’ouest de l’Arctique canadien, principalement sur l’île Banks (> 5 %/an).

2015

Instauration des mesures spéciales de conservation dans les Territoires du Nord-Ouest et en Alberta

Au Canada, des mesures spéciales de conservation ont été instaurées dans les Territoires du Nord-Ouest et en Alberta en 2015.

13e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

13e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

À la 13e conférence nord-américaine sur les oies de l’Arctique, tenue en avril 2015, une séance plénière a eu lieu sur l’écologie de l’Oie des neiges.

Prise de position du PCOA

Prise de position du PCOA

La prise de position du PCOA, intitulé Position Statement Regarding Overabundant Light Geese, a été publiée en 2015, à la suite d’un atelier structuré sur le processus décisionnel tenu en 2014.

2014

Les Oies de Ross et les Petites Oies des neiges de l’ouest de l’Arctique déclarées surabondantes au Canada

Les Oies de Ross et les Petites Oies des neiges de l’ouest de l’Arctique déclarées surabondantes au Canada

En 2014, les Oies de Ross et les Petites Oies des neiges de l’ouest de l’Arctique ont été déclarées surabondantes au Canada et ont été incluses dans les mesures spéciales de conservation.

Suivis de la nidification de la Petite Oie des neiges et de l’Oie de Ross dans l’Arctique canadien

Suivis de la nidification de la Petite Oie des neiges et de l’Oie de Ross dans l’Arctique canadien

Le document intitulé Surveys of Nesting Lesser Snow Geese and Ross’s Geese in Arctic Canada, 2002 – 2009 a été publié par le PCOA.

Atelier structuré sur le processus décisionnel du PCOA

En janvier 2014, le PCOA a tenu un atelier structuré sur le processus décisionnel pour aborder la question suivante : le conseil de gestion du PCOA devrait-il recommander aux organismes fédéraux de prendre des mesures de contrôle directes des populations d’oies blanches du centre du continent pour atténuer leurs effets néfastes sur l’habitat arctique et subarctique? À l’issue de cet atelier, il a été décidé de maintenir le statu quo, avec plusieurs recommandations de travaux supplémentaires à entreprendre.

2013

Plan de gestion sur les Petites Oies de l’ouest de l’Arctique

Plan de gestion sur les Petites Oies de l’ouest de l’Arctique

En 2013, le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Pacific Flyway Management Plan for the Western Arctic Population of Lesser Snow Geese. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

2012

Instauration des mesures spéciales de conservation en Ontario

Au Canada, des mesures spéciales de conservation ont été instaurées dans le sud-est de l’Ontario en 2012.

Correspondance à la suite de la publication sur l’Évaluation des mesures spéciales de conservation

À la suite de la publication du document intitulé Evaluation of Special Management Measures for Midcontinent Lesser Snow geese and Ross’s geese, plusieurs lettres ont été échangées entre le Plan conjoint des oies de l’Arctique, l’U.S.FWS, le Service canadien de la faune et le Conseil des voies migratoires du Centre et du Mississippi concernant l’approche la plus appropriée à suivre pour la gestion soutenue des oies blanches. Cela a mené à un atelier structuré sur le processus décisionnel dirigé par le PCOA en 2014.

Évaluation des mesures spéciales de conservation pour les Petites Oies des neiges du Centre du continent et l’Oie de Ross

Évaluation des mesures spéciales de conservation pour les Petites Oies des neiges du Centre du continent et l’Oie de Ross

Le rapport intitulé Evaluation of Special Management Measures for Midcontinent Lesser Snow Geese and Ross’s Geese: Report of the Arctic Goose Habitat Working Group a été publié par le PCOA en 2012.

2009

Plan de gestion de la Grande Oie des neiges

Plan de gestion de la Grande Oie des neiges

En 2009, le Conseil de la voie migratoire de l’Atlantique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for Greater Snow Geese in the Atlantic Flyway. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Estimations de Lincoln

Estimations de Lincoln

À la suite de la publication en 2009 du document intitulé Filling a Void : Abundance Estimation of North American Populations of Arctic Geese Using Hunter Recoveries, les estimations de Lincoln sur la taille totale de la population, calculées à l’aide des données sur la récolte et les bagues récupérées, commencent à être utilisées plus souvent comme méthode de suivi et d’estimation des populations d’oies en Arctique. En ce qui concerne les Oies des neiges du centre du continent et les Oies de Ross, les estimations de Lincoln obtenues sont beaucoup plus élevées que les estimations provenant des inventaires en milieu d’hiver ou photographique, ce qui suscite des discussions parmi les gestionnaires au sujet de la taille réelle de ces populations.

2007

Évaluation de l’effet des mesures spéciales de conservation sur la Grande Oie des neiges

Évaluation de l’effet des mesures spéciales de conservation sur la Grande Oie des neiges

Le rapport intitulé Évaluation de l’effet des mesures spéciales de conservation sur la Grande Oie des neiges : un rapport du groupe de travail sur la Grande Oie des neiges a été publié par le PCOA en 2007.

Déclaration finale des impacts sur l’environnement de la gestion des oies blanches

Déclaration finale des impacts sur l’environnement de la gestion des oies blanches

LeEnvironmental Impact Statement publié en 2007 établissait des critères en vue de la mise en œuvre de dispositions réglementaires pour une Ordonnance de conservation visant les oies blanches des quatre voies migratoires aux États-Unis. En date de cette déclaration, la réglementation fédérale permettait des Ordonnances de conservation dans les voies migratoires de l’Atlantique, du Mississippi et du Centre.

2006

Plan de gestion des Petites Oies des neiges de l’Île Wrangel

Plan de gestion des Petites Oies des neiges de l’Île Wrangel

En 2006, le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for the Wrangel Island Population of Lesser Snow Geese. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

2003

Contrôle direct et autres stratégies de récolte pour les oies blanches de l’Amérique du Nord

Contrôle direct et autres stratégies de récolte pour les oies blanches de l’Amérique du Nord

Le rapport intitulé Direct Control and Alternative Harvest Strategies for North American Light Geese: Report of the Direct Control and Alternative Harvest Strategy Working Group a été publié par le PCOA en 2003.

2001

Instauration des mesures spéciales de conservation en Saskatchewan et au Nunavut

Au Canada, des mesures spéciales de conservation ont été instaurées en Saskatchewan et au Nunavut en 2001.

10e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

10e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

Lors de la 10e conférence nord-américaine sur les oies de l’Arctique, tenue en avril 2001, une séance spéciale a été tenue pour discuter de la surabondance des oies blanches. Dix documents ont été présentés.

Rapport sur la situation de l’Oie de Ross

Rapport sur la situation de l’Oie de Ross

Mars 2001 – Le rapport intitulé Status Of Ross’s Geese : Report of the Arctic Goose Joint Venture Ross’s Goose Subcommittee a été publié par le PCOA.

1999

Loi sur les mesures d’urgence concernant la conservation de la toundra arctique

Novembre 1999 – La Arctic Tundra Emergency Conservation Act a été adoptée par le Congrès et signée par le président des États-Unis afin de permettre l’adoption d’une Ordonnance de conservation aux États-Unis jusqu’à ce que l’énoncé des impacts environnementaux soit terminé. Il s’agissait « d’assurer la conservation à long terme des oies blanches du centre du continent et la diversité biologique de l’écosystème dont dépendent de nombreux oiseaux migrateurs nord-américains, en demandant au secrétaire de l’Intérieur de mettre en œuvre des règles pour réduire la population surabondante d’oies blanches du centre du continent » (traduction).

Instauration des mesures spéciales de conservation au Québec et au Manitoba

Au Canada, des mesures spéciales de conservation ont d’abord été instaurées au Québec et au Manitoba en 1999.

Mesures spéciales de conservation au Canada

En 1999, des mesures spéciales de conservation ont été mises en œuvre au Canada, permettant la récolte d’oies blanches en dehors des dates de la saison de chasse établies dans la Loi de 1916 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs. L’Alliance animale du Canada a intenté une poursuite au Canada. Les mesures spéciales de conservation ont été maintenues, mais le tribunal a jugé que la preuve de la surabondance des Oies de Ross n’était pas faite , de sorte que cette espèce a été initialement exclue du règlement.

Réglementation étatsunienne visant une Ordonnance de conservation

En 1999, les Conservation Order Regulations ont été instaurées aux États-Unis. Ces nouvelles dispositions réglementaires permettaient la récolte d’oies blanches en dehors des dates de la saison de chasse établies dans la Migratory Bird Treaty Act de 1916. La Humane Society des États-Unis a demandé une injonction à la Cour fédérale pour mettre fin à l’Ordonnance de conservation. L’ordonnance a été maintenue pour cette saison-là, mais elle a été retirée pour les années suivantes jusqu’à ce que l’énoncé des impacts environnementaux soit terminé.

1998

Publication du rapport sur les besoins de la science pour la gestion des oies blanches surabondantes

Publication du rapport sur les besoins de la science pour la gestion des oies blanches surabondantes

Octobre 1998 – Le PCOA a produit un rapport détaillé sur les besoins scientifiques en matière de gestion de la surabondance d’Oies des neiges en octobre 1998. Le rapport comprenait des recommandations visant à améliorer l’évaluation et le suivi des populations d’oies blanches, de leur habitat et des impacts des mesures de gestion.

La Grande Oie des neiges

La Grande Oie des neiges

Octobre 1998 – Le rapport intitulé Greater Snow Goose : Report of the Arctic Goose Habitat Working Group, a été publié par le PCOA.

Livre de recettes d’oie

Livre de recettes d’oie

Le PCOA a publié un livre de recettes à base d’oies des neiges, le Snow Goose Cookbook, pour aider les chasseurs à utiliser le grand nombre d’oiseaux récoltés.

Groupe de travail

Février 1998 – Un groupe de travail des intervenants mis sur pied par l’Association of Fish and Wildlife Agencies pour effectuer un examen indépendant des écosystèmes arctiques en péril a produit un rapport qui appuie les conclusions du rapport ‘Les Oies des neiges en péril’. Le Conseil inuvialuit de gestion du gibier, la National Wildlife Federation et la Humane Society des États-Unis faisaient partie des 12 groupes d’intervenants membres. Le rapport contenait une section sur l’opinion dissidente de la Humane Society des États-Unis.

Les Oies des neiges en péril

Les Oies des neiges en péril

Janvier 1998 — Snow Geese in Peril, une vidéo produite par Canards Illimités, a été projetée en avant-première à l’occasion de la 9e conférence nord-américaine sur les oies de l’Arctique.

Séance spéciale à la 9e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

Séance spéciale à la 9e conférence et atelier nord-américains sur les oies de l’Arctique

Lors de la 9e conférence nord-américaine sur les oies de l’Arctique tenue en janvier 1998, une séance spéciale a été organisée pour discuter de la surabondance d’oies blanches. Canards Illimités a présenté à l’avance sa vidéo Snow Geese in Peril, qui a été suivie d’un recueil de photos en couleur.

1997

Ateliers et symposiums sur les oies blanches

Des ateliers et des symposiums sur les oies blanches ont eu lieu dans plusieurs régions pour transmettre de l’information et recueillir des commentaires en 1997.

Explosion d’information dans la sphère publique

Explosion d’information dans la sphère publique

Début d’une information publique abondante. Une centaine de reportages commencent à paraître partout en Amérique du Nord dans les journaux, les magazines, à la télévision et dans les documents des agences et des ONG — même dans le magazine Life et au bulletin de nouvelles du soir de la CBS en 1997.

Stratégie de communication sur les oies blanches

Stratégie de communication sur les oies blanches

En 1997, il a été déterminé que des communications efficaces étaient obligatoires pour la mise en œuvre réussie de toute mesure de gestion des oies blanches. On a confié à DJCase and Associates le mandat d’élaborer une stratégie visant à informer les décideurs du gouvernement, les médias et le public au sujet de cette question complexe. Dans le cadre de la stratégie de communication, trois visites de la colonie d’Oies des neiges de la baie La Pérouse ont été organisées et ont attiré des chefs de file nationaux de la conservation des États-Unis et du Canada ainsi que des membres de la presse.

Les écosystèmes arctiques en péril

Les écosystèmes arctiques en péril

Janvier 1997 – Le rapport intitulé Arctic Ecosystems in Peril : Report of the Arctic Goose Habitat Working Group, a été publié par le PCOA. Le rapport comprenait une description de la problématique et des enjeux liés à la population et à l’habitat, une analyse de la dynamique de la population, un examen des stratégies de gestion potentielles, l’évaluation et des recommandations sur les actions à prendre.

1996

Le groupe de travail sur l’habitat des oies de l’Arctique

Février 1996 – Le groupe de travail sur l’habitat des oies de l’Arctique a été mis sur pied dans le cadre du PCOA et était composé de 17 membres provenant des États-Unis et du Canada représentant les gouvernements fédéraux, les États, les ONG et les universités.

1995

Protocole d’amendement

Protocole d’amendement

Décembre 1995 – Le Protocole d’amendement de la Convention pour la protection des oiseaux migrateurs aux États-Unis et au Canada a été signé. Le Protocole d’amendement permettait la prise d’oiseaux à des fins de gestion sans restriction de date et de jour. Les instructions de modification ont été échangées en octobre 1999. Le Sénat américain a ratifié l’accord en octobre 1997. Le Protocole est entré en vigueur au Canada en octobre 1999.

Atelier sur les oies blanches

Octobre 1995 – Le PCOA a animé un atelier sur les oies blanches au marais Oak Hammock, au Manitoba. Cinquante représentants du U.S. FWS , du Service canadien de la faune , des voies migratoires, des universités, des organismes non gouvernementaux et d’autres intervenants y ont participé. À la suite de cette réunion, il a été convenu de mettre sur pied un groupe de travail d’experts chargé d’étudier le dossier des oies blanches.

Appui pour l’établissement d’un comité international indépendant

Appui pour l’établissement d’un comité international indépendant

Mars 1995 – Le Conseil de la voie migratoire du Centre , le conseil exécutif de l’Association of Fish and Wildlife Agencieset le Migratory Wildlife Committee transmettent leurs recommandations à l’U.S. FWS et au Service canadien de la faune, visant à « établir un comité international indépendant composé d’experts compétents pour étudier et recommander des mesures de gestion » (traduction).

Table ronde de gestion des oies

Table ronde de gestion des oies

Janvier 1995 – Au cours de la 8e conférence nord-américaine sur les oies de l’Arctique, la première discussion organisée sur la question de la surabondance des oies blanches a eu lieu à une table ronde de gestion des oies. Février 1995 – à la suite de la table ronde sur la gestion des oies, une lettre ouverte a été envoyée au Service canadien de la faune dans laquelle il était fait mention des discussions tenues à la conférence, le problème était expliqué et une prise d’actions était demandée, y compris la suggestion de modifier la Convention concernant les oiseaux migrateurs.

1992

Plan de gestion de la Petite Oie des neiges de l’ouest de l’Arctique

Plan de gestion de la Petite Oie des neiges de l’ouest de l’Arctique

En 1992, le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Pacific Flyway Management Plan for the Western Arctic Population of Lesser Snow Geese. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Plan de gestion de la Petite Oie des neiges de l’Île Wrangel

En 1992, le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for the Wrangel Island Population of Lesser Snow Geese. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Plan de gestion de l’Oie de Ross

Plan de gestion de l’Oie de Ross

En 1992 le Conseil de la voie migratoire du Pacifique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for Ross’s Geese. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

1991

Études sur les oies blanches, lac Karrak, golfe Reine Maud, de 1991 à aujourd’hui

Études sur les oies blanches, lac Karrak, golfe Reine Maud, de 1991 à aujourd’hui

Des études sur les oies blanches au lac Karrak, dans le refuge d’oiseaux migrateurs du Golfe-Queen-Maud, ont été amorcées en 1991 et elles se poursuivent.

1989

Prospectus du Plan conjoint des oies de l’Arctique (PCOA)

Prospectus du Plan conjoint des oies de l’Arctique (PCOA)

Le partenariat du PCOA a été officiellement établi et un prospectus a été élaboré en 1989. Il est mentionné dans le prospectus du PCOA que la destruction de l’habitat par les oies blanches est l’un des problèmes à régler.

1988

Études sur le terrain de la Grande Oie des neiges, île Bylot, de 1988 à aujourd’hui

Études sur le terrain de la Grande Oie des neiges, île Bylot, de 1988 à aujourd’hui

1986

Le Plan conjoint des oies de l’Arctique (PCOA)

Le Plan conjoint des oies de l’Arctique (PCOA)

Le Plan conjoint des oies de l’Arctique (PCOA) compte parmi les premiers plans conjoints créés dans le cadre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS) en 1986. Le PCOA a été établi pour faciliter la recherche et le suivi des oies nichant dans l’Arctique.

Le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS)

Le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS)

Le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS) a été signé par les États-Unis et le Canada en 1986. Le Mexique a signé en 1994. Le plan comprenait un objectif de population reproductrice d’un million de Petites Oies des neiges du centre du continent.

1982

Lignes directrices de la gestion des oies blanches de la partie ouest de la voie migratoire du Centre

Lignes directrices de la gestion des oies blanches de la partie ouest de la voie migratoire du Centre

En 1982, le Conseil de la voie migratoire du Centre a adopté des lignes directrices sur la gestion des Oies des neiges et des Oies de Ross dans la partie ouest de la voie migratoire du Centre. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

Premier plan de gestion des Oies des neiges du centre du continent

Premier plan de gestion des Oies des neiges du centre du continent

En 1982, les Conseils de la voie migratoire du Mississippi et du Centre ont produit et approuvé le premier plan de gestion des Oies des neiges du centre du continent intitulé Midcontinent Snow Goose Management Plan, qui précisait que « … les Oies des neiges ont peut-être dépassé la capacité de support dans certaines colonies le long de la côte ouest de la baie d’Hudson… » (traduction). Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

1981

Plan de gestion de la Grande Oie des neiges

Plan de gestion de la Grande Oie des neiges

En 2009, le Conseil de la voie migratoire de l’Atlantique a préparé et approuvé le plan de gestion intitulé Management Plan for Greater Snow Geese in the Atlantic Flyway. Les plans de gestion les plus récents sont accessibles sur le site Web du PCOA à l’adresse suivante : https://www.pcoa.ca/liens-connexes/

1979

Surexploitation de la végétation

La surexploitation de la végétation par les oies blanches a été observée pour la première fois dans la baie La Pérouse en 1979.

1976

Premier relevé photographique sur l’île Banks

Le premier relevé photographique sur l’île Banks a été effectué en 1976.

1973

Réalisation de recensements par le SCF à l’aide de photographiques aériennes de 1973 jusqu’au début des années 2010

Réalisation de recensements par le SCF à l’aide de photographiques aériennes de 1973 jusqu’au début des années 2010

En 1973, le Service canadien de la faune  a entrepris la réalisation d’inventaires à l’aide de photographies aériennes des colonies d’oies blanches et les a effectués périodiquement au cours des décennies suivantes afin d’évaluer les populations croissantes.

1971

Colonie nicheuse à l’île Howe, en Alaska

Dans le nord de l’Alaska, une petite colonie nicheuse d’Oies des neiges a été découverte en 1971 à l’île Howe; de 20 000 à 30 000 Oies des neiges nichaient dans la plaine côtière arctique de l’Alaska à la fin des années 2010.

1969

Inventaires des aires de nidification sur l’île Wrangel, en Russie

Inventaires des aires de nidification sur l’île Wrangel, en Russie

Des inventaires d’Oies des neiges nichant sur l’île Wrangel pendant la saison de reproduction ont été réalisés en 1969 par des scientifiques russes grâce à la coopération d’organismes gouvernementaux russes et étatsuniens, et sont effectués chaque année depuis plus de 40 ans.

1968

Études sur le terrain à La Pérouse, de 1968 à aujourd’hui

Études sur le terrain à La Pérouse, de 1968 à aujourd’hui

Les études sur le terrain à La Pérouse ont commencé en 1968. En 1995, des études semblables ont été réalisées dans le cadre du projet de la baie d’Hudson afin d’adopter une approche plus large des questions relatives aux oies blanches et aux écosystèmes.

1967

Enquête nationale sur les prises

L’Enquête nationale sur les prises est réalisée pour la première fois au Canada en 1967.

1965

Inventaire printanier de la Grande Oie des neiges

Inventaire printanier de la Grande Oie des neiges, SCF — de 1965 à aujourd’hui.

1963

Premier inventaire aérien de la colonie de la baie La Pérouse

Premier inventaire aérien de la colonie de la baie La Pérouse

1962

Récolte d’oies blanches du centre du continent

L’Enquête nationale sur les prises a fait son apparition dans les années 1960, ce qui a fourni des données précieuses pour comprendre les effets des règlements de chasse sur les prises d’oies blanches, les tendances et les changements touchant les chasseurs et la répartition des prises, ainsi que la dynamique des populations d’oies blanches. Les Enquêtes nationales sur les prises reposent sur un journal de bord ou des questionnaires pour estimer la récolte totale d’oies et des enquêtes sur la composition des prises pour estimer les prises selon l’espèce et l’âge. Cette figure montre les prises d’oies blanches du centre du continent aux États-Unis et au Canada pendant la saison régulière de chasse de la sauvagine et en vertu de l’Ordonnance de conservation et des mesures spéciales de conservation.

1961

L’Oie bleue et l’Oie des neiges appartiennent à la même espèce

L’Oie bleue et l’Oie des neiges appartiennent à la même espèce

Graham Cooch a confirmé en 1961 que l’Oie bleue et l’Oie des neiges appartenaient à la même espèce.

1958

Projet de la rivière McConnell

Projet de la rivière McConnell

En 1958, Charles MacInnes a amorcé des études de recherche sur de petites Bernaches du Canada à la rivière McConnell, dans les Territoires du Nord-Ouest (maintenant le Nunavut), et l’a élargie pour en faire une étude sur les Oies des neiges en 1964, qui s’est poursuivie de façon continue jusqu’en 1975. Le projet a produit des travaux fondamentaux sur l’écologie de ces deux espèces, et pour les Oies des neiges, ces travaux comprennent la dynamique de la reproduction, l’écologie de l’alimentation, le comportement familial et social, et le mouvement d’individus entre les colonies.

1953

Première observation documentée de la nidification des Oies des neiges

Première observation documentée de la nidification des Oies des neiges, dans la baie La Pérouse, à l’est de Churchill, au Manitoba, en 1953.

1952

Biologie de la reproduction de l’Oie des neiges

En 1952, Graham Cooch a réalisé les premières études modernes de la biologie de la reproduction de l’Oie des neiges. Il a mené des études de terrain sur la côte ouest de la baie d’Hudson, l’île Southampton et l’île de Baffin. Il a été le pionnier de l’étude de presque tous les aspects de leur biologie, y compris les différentes phases de couleur, la génétique, le comportement d’accouplement et de reproduction, la variabilité annuelle et les habitats. Il a effectué les premiers relevés quantitatifs de la population de Petites Oies des neiges dans l’est de l’Arctique et il a adapté les techniques Inuit pour la récolte estivale d’oies incapables de voler à des fins de baguage de masse pour l’étude de la migration et de la répartition hivernale.

1948

Inventaires des oies blanches du centre du continent en milieu d’hiver

Inventaires des oies blanches du centre du continent en milieu d’hiver

En 1948, le gouvernement fédéral a commencé à procéder à des inventaires exhaustifs, comptant parmi les premiers ensembles de données de suivi à long terme documentant la croissance rapide des populations d’oies blanches au cours des décennies à venir.

1944

Découverte d’une colonie d’Oies des neiges

Découverte d’une colonie d’Oies des neiges

Une petite colonie d’Oies des neiges nicheuses au cap Henrietta Maria a été signalée par Robert Smith en 1944 et photographiée par Harold Hanson en 1947. Robert Smith a également mentionné la présence d’oies nicheuses sur l’île Akimiski, dans le sud de la baie James, à la même période. La colonie du cap Henrietta Maria est le plus grand regroupement d’Oies des neiges dans le sud de la baie d’Hudson, et la colonie d’Akimiski est la colonie d’Oies des neiges la plus méridionale au monde.

1941

Découverte d’une colonie d’Oies des neiges

Une colonie d’Oies des neiges est découverte par Angus Gavin à la rivière McConnell, sur la côte ouest de la baie d’Hudson, en 1941.

1938

Découverte de la première colonie d’Oies de Ross nicheuses

Le 30 juin 1938, Angus Gavin (1947) a consigné la présence de la première colonie nicheuse de 100 Oies de Ross aux environs d’un petit lac (maintenant appelé le lac Discovery, à 67˚ 33′ N, 101˚ 49′ O ), à 22,5 km (14 milles) au sud-est de l’estuaire de la rivière Perry.

1936

Aires de nidification de la Grande Oie des neiges

Aires de nidification de la Grande Oie des neiges

Deux aires de nidification établies de la Grande Oie des neiges ont été confirmées sur l’île Bylot en 1936.

1929

Aires de nidification de l’Oie bleue

Des aires de nidification de l’Oie bleue, dans la baie Bowman, sur l’île de Baffin, sont découvertes par Dewey Soper en 1929, dans le cadre d’une expédition de 48 280 km (30 000 milles) d’une durée de six ans.

1918

Migratory Bird Treaty Act (MBTA)

Migratory Bird Treaty Act (MBTA)

En 1918, le Congrès américain a adopté la Migratory Bird Treaty Act (MBTA).

1917

Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs (LCOM)

La Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs (LCOM) est adoptée au Canada afin de mettre en œuvre la Convention concernant les oiseaux migrateurs en 1917.

1916

Convention (traité)

Convention (traité)

Une convention (traité) sur la protection des oiseaux migrateurs entre les États-Unis et le Royaume-Uni (au nom du Canada) est signée.